Plaza Francia Orchestra

 

Samedi 8 juin 2019 // 19 h

La Filature – Scène nationale

Pionniers de la réinvention électronique du tango avec Gotan Project au début des années 2000, Christoph H. Müller et Eduardo Makaroff ont contribué à remettre le tango argentin à la mode. Cette vague s’est répandue dans le monde entier et particulièrement en France, un pays qui très tôt a été un épicentre d’une musique qui se danse à deux dans les innombrables milongas. En 2014, ils poursuivent leur exploration d’un genre par essence musique de fusion avec Plaza Francia. À ce nouveau groupe, ils associent la chanteuse des Rita Mitsouko, Catherine Ringer, qui donne alors une texture rock à un projet de tango acoustique. Aujourd’hui, ils reviennent aux racines africaines d’un tango qui s’est avant tout construit sur la danse et les percussions. Car « après 1860, les gouvernements successifs s’employèrent à faire de l’Argentine une nation européenne, niant tout africanité dans le destin national » explique Eduardo Makaroff. Le tango élimine alors ses tambours. Voilà comment Plaza Francia Orchestra ose s’en prendre au maître du tango instrumental contemporain, Astor Piazzolla (1921-1992), en reprenant Oblivion, un de ses morceaux mythiques qu’il agrémente de percussions.

Christoph H. Müller : claviers, percussions électroniques
Eduardo Makaroff : guitares 
Maria Sol Muliterno : chant
Pablo Gignoli : bandonéon
Sebastian Volco : piano
Lucas Eubel Frontini : contrebasse

http://www.lafilature.org/spectacle/plaza-francia-orchestra/

28 € /réduit
Reservations : 03 89 36 28 28

RÉSERVER

 

Articles récents

Commentaires récents

    Archives

    Catégories

    Méta